En raison de ses propriétés sédatives, ce principal actif du cannabis attire de plus en plus de personnes souffrant d’insomnie. Cependant, son efficacité sur le sommeil est-elle prouvée ? Entre le stress, les embouteillages, les transports, le travail devant un écrant avant de se couher…. Il est vrai qu’on a un mode de vie urbains et hyperterchniques. Ceux-ci contribuent aux troubles du sommeil et à l’insomnie.

Dans certains cas, des maladies chroniques prolongent le temps d’endorminssement ou affectent la qualité du sommeil, empêchant l’organisme de récupérer normalement. Heureusement, on peut compter sur le cannabidiol pour lutter contre les nuits difficiles : de nombreuses recherches ont montré un lien entre le CBD et un bon sommeil. Lisez la suite ! 

A lire en complément : Quelles sont les aptitudes requises pour devenir un soigneur animalier ?

L’huile de CBD et ses pouvoirs contre le sommeil et l’insomnie ! 

Le cannabidiol est toujours sous les feux de la rampe pour ses nombreuses propriétés bénéfiques : il aiderait 

  • à soulager les douleurs chroniques,
  • à apaiser l’anxiété,
  • à réduire le risque d’épilepsie
  • à aider à arrêter de fumer.

 Il agit en tant que régulateur des récepteurs cannabinoïdesendogènes (CB1 et CB2), qui agissent à leur tour sur les systèmes nerveux et immunitaire. Cela est particulièrement vrai lorsque le cannabidiol est consommé sous forme d’huile. L’huile de CBD est facile à prendre (par voie orale) et ses effets se font sentir rapidement. Bien entendu, son efficacité dépend aussi de la qualité du produit, c’est-à-dire de l’origine de la plante de cannabis. C’est pourquoi il est important de choisir l’huile de CBD avec soin et de consulter des professionnels. Cliquez sur ce lien ici maintenant pour plus de conseils.

A lire en complément : Pourquoi acheter Ecoresponsable ?

Les troubles du sommeil : un cas fréquent

Les troubles du sommeil font références à de nombreuses manifestations telles que :

  • l’insomnie (aiguë ou chronique),
  • l’apnée du sommeil, l’hypersomnie,
  • le somnambulisme,
  • la paralysie du sommeil,
  • le syndrome des jambes sans repos,
  • les cauchemars,
  • les contractions nocturnes, etc.

Elles ont en commun le fait d’affecter la qualité et la quantité du sommeil et d’avoir un impact important sur la qualité de vie (somnolence, concentration, etc.). Ils ont en commun d’affecter la qualité et la durée du sommeil et d’avoir un impact important sur la qualité de vie (somnolence diurne, problèmes de concentration…), sans compter les conséquences à long terme (risque accru de maladies cardiovasculaires et dégénératives).

En réalité, ces problèmes proviennent d’une altération du cycle circadien qui assure l’alternance entre l’éveil et le sommeil. Anxiété, dépression, décalage horaire, mauvaise hygiène de vie : les causes qui peuvent affecter ce cycle sont nombreuses, auxquelles notre société moderne ajoute la prolifération des écrans qui, grâce à la diffusion de la lumière bleue, réveillent notre cerveau et perturbent la production de mélatonine (l’hormone qui indique à l’organisme qu’il est temps de dormir). 

Comment le CBD agit sur le sommeil ?

Pour en savoir plus sur les propriétés du CBD sur le sommeil, il faut revenir sur la manière dont le cannabidiol agit sur l’organisme : en se liant aux récepteurs CB1 et CB2 et en modifiant les messages qu’ils envoient au cerveau.

Les récepteurs CB1 étant liés au système nerveux, le cannabidiol modère l’intensité de l’activité neuronale pour réduire les facteurs qui l’augmentent : 

  • l’anxiété
  • le stress
  • l’inflammation
  • la douleur.

Le CBD influence donc indirectement la modulation circadienne (homéostasie) du sommeil, principalement en aidant le corps à se détendre.

C’est le principal vecteur de l’effet du CBD sur le sommeil : en favorisant la détente musculaire et la relaxation, en réduisant le stress et les douleurs chroniques, le cannabidiol améliore la phase (critique) du sommeil.

Tout bien considéré, la consommation d’huile de CBD  » trouve  » le sommeil plus rapidement, favorisant une récupération optimale pendant la nuit. Par exemple, une étude (Cannabidiol in Anxiety and Sleep, 2019) a révélé que le sommeil s’était amélioré chez 66,7 % des patients au cours du premier mois et que l’anxiété avait diminué chez 79,2 % d’entre eux au cours de la même période.